Contrôles des nouvelles mesures anti-Covid: les polices entre sévérité et manque de personnel

Contrôles des nouvelles mesures anti-Covid: les polices entre sévérité et manque de personnel
Photo News

Légalistes les policiers ? Quand on leur demandait ce vendredi comment les zones de police allaient concrètement appliquer les nouvelles consignes de sécurité anti-Covid en application dès ce samedi, la première réponse qu’ils faisaient, à commencer par Nicholas Paelinck, le président de la Commission permanente de la police locale, l’instance chargée d’étudier ou de donner des avis sur tous les problèmes relatifs à la police locale, c’était de signaler que le nouvel arrêté ministériel d’application n’était pas encore publié au Moniteur et qu’il fallait donc attendre avant de répondre. Ce qui avait le don d’énerver quelque peu au cabinet du ministre fédéral de l’Intérieur où l’on répliquait que l’arrêté courait depuis le 14 mars et qu’il ne s’agissait jamais que de quelques modifications, avec toujours les mêmes sanctions à la clé. Soit 250 euros pour les particuliers qui contreviendraient aux règles, voire même 750 euros pour les exploitants.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct