Etats-Unis: menacé dans les urnes, Donald Trump change de ton face au coronavirus

Le changement de ton observé depuis le début de la semaine écoulée chez Donald Trump est brutal.
Le changement de ton observé depuis le début de la semaine écoulée chez Donald Trump est brutal. - AFP

Le ton est grave, et solennel. Presque présidentiel. Jeudi 23 juillet, en fin d’après-midi, Donald Trump a pris sa décision : face à l’avalanche de cas positifs au coronavirus en Floride, il annule la tenue de la convention républicaine à Jacksonville, qui aurait dû se tenir du 24 au 27 août prochains.

« Nous n’allons pas faire une grande convention publique en tant que telle, ce n’est pas le moment », a insisté le président américain lors d’une conférence de presse à la Maison Blanche, ajoutant qu’il était de son devoir de « protéger les Américains ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct