Préparation chahutée à cause du coronavirus: plus de temps mais moins de certitudes

@News
@News

L’avantage d’avoir arrêté définitivement la saison en cours, c’est d’avoir par la force de choses offert plus de temps (à défaut de clarté !) à la préparation de la suivante. Recours juridiques et assemblées générales de la Pro League mises de côté, les joueurs de D1A et D1B ont pu bénéficier d’un peu plus de temps pour se remettre à jour physiquement (environ sept semaines plutôt que six habituellement pour la plupart des clubs). Même si les conditions strictes de cette reprise ont forcément chamboulé le train-train annuel généralement bien ficelé… « La vérité, c’est que personne n’est sûr de son coup », explique Frédéric Renotte, ancien préparateur physique de Charleroi et de l’Antwerp. « Nous n’avons pas les balises qui nous permettent de préparer les joueurs selon le canevas classique. Ce contexte est étrange pour nous tous. Alors oui, on s’adapte et c’est facilité par les outils technologiques qui sont à disposition.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct