Livre: «Bouteflika aimait plus le pouvoir que l’Algérie»

Abdelaziz Bouteflika en campagne à Alger pour sa réélection en 2004. Il avait su convaincre les militaires de lui octroyer le poste de président...
Abdelaziz Bouteflika en campagne à Alger pour sa réélection en 2004. Il avait su convaincre les militaires de lui octroyer le poste de président... - Mohamed Messara/EPA.

Entretien

Un destin hors du commun, une carrière des plus longues et une personnalité très controversée : Abdelaziz Bouteflika peut se rassurer, il restera dans l’histoire de son pays, l’Algérie. Le plus jeune ministre des Affaires étrangères (à 26 ans en 1963) pensait succéder à son mentor, le président Houari Boumediene, seize ans plus tard, mais c’est au contraire une longue traversée du désert qui l’attendait. Avant « la décennie noire » (les années 1990) à l’issue de laquelle l’armée l’adoube enfin.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct