Conseil national de sécurité: un nouveau coup de massue pour la culture

Certains avaient senti venir les problèmes, comme les organisateurs de Villers-la-Ville qui, malgré la possibilité de monter à 400 personnes en extérieur, s’en étaient tenus aux 200 personnes initiales.
Certains avaient senti venir les problèmes, comme les organisateurs de Villers-la-Ville qui, malgré la possibilité de monter à 400 personnes en extérieur, s’en étaient tenus aux 200 personnes initiales. - D.R.

Depuis le début, les nombreux organisateurs qui ont voulu mettre sur pied des événements culturels cet été avaient pris leurs précautions. L’annonce d’un possible déconfinement élargi et de jauges pouvant passer de 400 à 800 personnes en extérieur avait été accueillie avec scepticisme et prudence. Mais peu s’attendaient à un tel retour en arrière. Alors qu’on pouvait accueillir 200 personnes en intérieur et 400 à l’extérieur, on revient à 100 en intérieur et 200 à l’extérieur. Un vrai coup de massue entraînant une multitude de complications, la plupart des places pour les événements du mois d’août ayant déjà trouvé preneur. Et même si la plupart des événements d’été se déroulent à l’extérieur (avec donc, désormais, une jauge maximale de 200 participants), les organisateurs doivent une nouvelle fois revoir leurs plans et leurs budgets.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct