France: l’incendie ne s’éteint pas autour de Gérald Darmanin

Gérald Darmanin, lors d’une visite à Nice, le 23 juillet
: la colère contre le premier flic de France ne retombe pas.
Gérald Darmanin, lors d’une visite à Nice, le 23 juillet : la colère contre le premier flic de France ne retombe pas. - AFP.

Pas un déplacement sans qu’il soit chahuté. « Darmanin, sale violeur ! », a encore lancé un groupe de manifestants dimanche alors que le ministre de l’Intérieur rendait hommage au père Hamel, assassiné il y a quatre ans par deux terroristes en Normandie. Pas une journée sans qu’une tribune pourfende sa nomination comme premier flic de France. « Il doit quitter le ministère de l’Intérieur ! », ont encore écrit lundi dans Libération des élues de gauche.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct