Nina Derwael défend ses entraîneurs français: «Chaque gymnaste doit choisir son but»

@News
@News

Elle est montée au front, pour défendre ses entraîneurs et leur méthode de coaching. Un choix délibéré, « pleinement assumé » par une jeune femme qui, sur ses chemins de conquête olympique, ne dissimule pas les difficultés qu’elle a récemment rencontrées. Nina Derwael, double championne d’Europe et du Monde (aux barres asymétriques), assurément l’une des meilleures chances de médaille belge lors des prochains JO de Tokyo, a apporté un éclairage personnel sur son expérience et surtout, son ressenti de gymnaste de haut niveau, soumise quotidiennement au régime de préparation imposé par Marjorie Heuls et Yves Kieffer. « Je fais partie de l’équipe depuis neuf ans déjà, la communication s’est nettement améliorée avec le staff, au fil du temps » affirme la Trudonnaire. « Je ne peux me prononcer sur ce que d’autres ont vécu ou perçu mais personnellement, je n’ai jamais déploré d’abus, je m’entraîne dans un climat sain… »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct