Les balades d’été du «Soir»: la traversée de Liège à travers ses musées

Phare de la culture à Liège, le musée de la Boverie est partagé entre collections permanentes et expositions de grande qualité.
Phare de la culture à Liège, le musée de la Boverie est partagé entre collections permanentes et expositions de grande qualité. - Dominique Duchesnes.

Il aura fallu un mélange d’audace et de clairvoyance pour que quelques élus locaux liégeois décident de faire de leur ville un pôle muséal. C’était il y a une bonne dizaine d’années. De l’audace car Liège n’attirait pas l’attention par ses collections ni ses lieux patrimoniaux, et de la clairvoyance car la cité mosane ne manquait pas d’attrait, d’histoire et d’atours.

« Nous avons misé sur la culture comme vecteur de redéploiement et pour améliorer l’image de la ville, suivant notamment les exemples de Lille et de Nantes », explique d’ailleurs l’échevin de la culture, Jean-Pierre Hupkens. Grâce aux fonds européens, Liège a donc pu commencer sa mue. Et la greffe commence tout doucement à prendre, le dernier né en date (le Trinkhall Museum au cœur du parc d’Avroy) venant enfoncer le clou.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct