La Grèce prise en étau entre santé et tourisme

Coucher de soleil sur l’Acropole
: en Grèce, la crainte reste maximale sur le plan sanitaire, comme sur le plan économique.
Coucher de soleil sur l’Acropole : en Grèce, la crainte reste maximale sur le plan sanitaire, comme sur le plan économique. - AFP

Ce lundi 27 juillet, le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis s’est fendu d’une alerte en forme de gazouillis prévenant sur le réseau social Twitter : « Ensemble, nous avons affronté avec succès la première vague de Covid-19, mais le danger n’a pas disparu et nous ne devons pas l’oublier maintenant que c’est l’été. » Ajoutant, aussitôt, qu’il fallait continuer à suivre les recommandations des experts et à respecter les règles de sécurité, surtout à l’heure où la Grèce est progressivement ouverte aux touristes. La prévention du Premier ministre s’explique : en Grèce, les craintes sont au maximum sur le plan sanitaire, comme sur le plan économique.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct