Dieselgate: les automobilistes américains dupés ont touché 9,5 milliards de dollars

Volkswagen a reconnu avoir truqué un logiciel équipant plus de 11 millions de voitures du groupe dans le monde.
Volkswagen a reconnu avoir truqué un logiciel équipant plus de 11 millions de voitures du groupe dans le monde. - Belga.

La somme fera sans doute rêver tous les propriétaires belges de voitures produites par Volkswagen à qui le constructeur allemand a vendu un véhicule « truqué » (de marque VW, Audi, Skoda ou Seat) : ce ne sont pas moins de 9,5 milliards de dollars (8,1 milliards d’euros) que VW aura payés au total à ses clients américains depuis 2016 pour solder la facture du fameux scandale du « dieselgate » aux Etats-Unis.

Pour rappel, Volkswagen a reconnu avoir truqué un logiciel équipant plus de 11 millions de voitures du groupe dans le monde, afin de contourner les normes antipollution lors des tests d’homologation menés en laboratoire. Ces voitures émettaient en réalité beaucoup plus d’oxyde d’azote (NOx) dès lors qu’elles circulaient sur les routes. Un scandale qui a éclaté aux Etats-Unis en 2015, mais dont l’ampleur était mondiale.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct