L’Italie s’ouvre aux touristes, mais dans le respect d’un carcan très rigide

Selon l’association nationale de l’hôtellerie, en ce début d’été, le secteur - ici, à Vérone - verra son chiffre d’affaires plonger jusqu’à 70
%, avec 110.000 emplois déjà volatilisés.
Selon l’association nationale de l’hôtellerie, en ce début d’été, le secteur - ici, à Vérone - verra son chiffre d’affaires plonger jusqu’à 70 %, avec 110.000 emplois déjà volatilisés.

Depuis plus d’un siècle, au Miramonti Majestic Grand Hotel de Cortina d’Ampezzo, une petite ville au pied des Alpes italiennes, le dîner est servi dans l’élégante salle des fêtes. Cette année aussi, malgré la singulière saison estivale, la tradition a été respectée. Les quelques incontournables variations offrent un spectacle unique. Les serveurs se promènent sous les chandeliers en cristal, arborant fièrement des masques de protection noirs, le buffet des hors-d’œuvre est protégé par de hautes parois en plexiglas et, à l’entrée de la salle, les hôtes n’oublient jamais d’utiliser le gel hydroalcoolique mis à disposition par l’hôtel. Malgré ses contours surréels, cette scène est le symbole d’une magnifique revanche.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct