Avec le confinement, les Belges ont changé leurs habitudes de consommation

Rue Neuve.
Rue Neuve. - Pierre-Yves Thienpont

Le lockdown – en particulier, la fermeture des commerces non alimentaires – s’est naturellement traduit par une baisse des dépenses de consommation. Dans le même temps, les mesures de soutien prises par les différents gouvernements, et spécialement le chômage temporaire, ont limité la perte de revenus des ménages. Avec à la clef, la constitution d’une « épargne forcée » dont on espère qu’elle viendra soutenir la demande et, partant, la reprise de l’économie.

Mais voilà : le rebond de la consommation privée s’est quelque peu fait attendre, malgré la levée progressive des mesures de confinement à partir du début du mois de mai. Est-ce le signe que les habitudes de consommation auraient durablement changé ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct