Aïd et Covid: les envois d’argent vers le Maroc en forte hausse

Pour le CEO de Moneytrans : « On peut penser que nos populations d’origine étrangère envoient davantage d’argent en ces moments difficiles pour venir en aide à leur famille. »
Pour le CEO de Moneytrans : « On peut penser que nos populations d’origine étrangère envoient davantage d’argent en ces moments difficiles pour venir en aide à leur famille. » - Alain Dewez

Les restrictions sur les voyages hors Europe et la crise du Covid poussent-elles les personnes d’origine étrangère à envoyer plus d’argent que d’habitude à leur famille restée au pays ? C’est ce que pense Moneytrans, l’un des trois grands établissements d’envoi d’argent à l’étranger présents sur le marché belge (150 points de service) avec Western Union et Ria. Alors que durant les premières semaines du confinement, ses activités affichaient un recul d’environ 50 %, cette société internationale basée à Bruxelles affirme enregistrer depuis début juillet une hausse du nombre de transactions (par rapport à la même époque l’année dernière) de 200 % vers le Maroc et de plus 50 % vers d’autres destinations comme la République démocratique du Congo et le Rwanda. Et ce alors que sa croissance organique était de l’ordre de 15 % début 2020.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct