Orhan Pamuk: «Le choix populiste qui a été fait pour Sainte-Sophie est une erreur qui nous coûtera cher»

«
Aujourd’hui, on remplace le message séculier d’Atatürk par un discours populiste, anti-occidental et islamique.
»
« Aujourd’hui, on remplace le message séculier d’Atatürk par un discours populiste, anti-occidental et islamique. » - AFP.

Entretien

C’est une erreur. Et je crains qu’elle nous coûte cher. » Depuis la terrasse de son appartement à Istanbul, Orhan Pamuk pose son regard sur l’architecture virtuose de Sainte-Sophie. L’air du soir est frais, les minarets sont illuminés. La voix du muezzin parvient jusqu’à nous. Le musée, si cher à l’auteur du Musée de l’innocence, est redevenu une mosquée.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct