Cabinets: mobilisation maintenue, malgré l’été

On soupçonnait qu’un rebond puisse se produire », explique-t-on au cabinet du ministre bruxellois de la Santé, Alain Maron (Ecolo). « Nous avons anticipé cette possibilité voici un mois et demi, afin d’être prêts à faire face à une éventuelle seconde vague. » La prise des congés d’été a donc été adaptée. Et quand les chiffres sont repartis à la hausse, voici 15 jours, il y avait du personnel en suffisance sur le pont. Même chose chez son homologue wallonne, Christie Morreale (PS), où « chaque poste important a son back-office ».

L’échelon fédéral en a fait de même. « Les grands acteurs de la crise sont là », rassure-t-on au cabinet de Sophie Wilmès (MR). Et chez Maggie De Block (Open VLD), où « tout le monde est présent au sein de la cellule Covid ». Même au sein de Sciensano, où les effectifs sont mobilisés depuis la mi-février, « les congés ont été bien équilibrés entre juillet et août ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct