Son rêve: «Comprendre l’intelligence des arbres»

Son rêve: «Comprendre l’intelligence des arbres»
Mathieu Golinvaux.

Bas Smets considère chacun de ses projets comme une expérimentation. Quel qu’en soit l’objet. Donner l’envie d’emprunter le boulevard Saint-Lazare, couloir peu avenant entre la gare du Nord et le Botanique à Bruxelles. Rendre agréable la Ville Haute, à Charleroi, ville construite pour se défendre, pas pour y vivre. Construire un paysage sur un site arlésien, rasé par la SNCF au 19e siècle, aujourd’hui écrin de la fondation Luma de Maja Hoffmann. Pour ce dernier projet, l’architecte de paysage s’est demandé ce que ferait la nature si on lui laissait le temps ? « Et du coup, on essaie d’accélérer 200 ans de processus naturel en 20 ans. On brouille la limite entre naturel et artificiel : tout est naturel mais si on ne l’avait pas mis, il ne serait pas là. C’est comme ici à l’arboretum, sourit-il. C’est pour ça que j’aime toujours revenir ici. Ils ont conçu cet endroit avec l’envie scientifique de comprendre comment un arbre s’adapte, comment il vit, communique. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct