Sécheresse et coronavirus perturbent les descentes en kayak en Wallonie

Sécheresse et coronavirus perturbent les descentes en kayak en Wallonie

Les bourgmestres de Dinant et Houyet, Axel Tixhon et Hélène Lebrun, ont pris un arrêté de police conjoint ce vendredi visant à réduire la mise à l’eau de kayaks à 60 embarcations par demi-heure dès le samedi 1er août, jusqu’au 31 août, sur le tronçon entre Gendron (Houyet) et Anseremme (Dinant).

Limiter les attroupements

Avec cette décision, les bourgmestres espèrent favoriser les écarts entre les groupes afin de réguler les flux de personnes et empêcher les rassemblements, alors que la Belgique fait face à un rebond de l’épidémie de Covid-19.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct