Investir en terres agricoles: un pari apparemment peu risqué

Destiné à protéger l’agriculteur sur la durée, le bail à ferme affecte la valeur des terres agricoles. Mais cela n’empêche pas le prix de celles-ci d’augmenter d’année en année.
Destiné à protéger l’agriculteur sur la durée, le bail à ferme affecte la valeur des terres agricoles. Mais cela n’empêche pas le prix de celles-ci d’augmenter d’année en année. - René Breny.

A en croire les statistiques publiées par la fédération du notariat (Fednot), le prix des terres agricoles ne cesse de grimper en Belgique : une hausse moyenne de 28,7 %, soit 21 % déduction faite de l’inflation, sur les cinq dernières années, fixant le prix moyen de l’hectare à 46.778 euros. Une bonne idée d’investissement ?

Comme toujours, se focaliser sur un prix moyen à l’échelle nationale n’est pas très pertinent : les disparités régionales, voire sous-régionales, sont très importantes. De fait, c’est essentiellement en Wallonie que la hausse est pour l’instant la plus sensible (+ 7,6 % l’an dernier, aux alentours de 35.000 euros, pour une hausse de 41,8 % sur 5 ans, compte non tenu de l’inflation) alors que les prix semblent plafonner en Flandre.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct