Coronavirus – «La vie devant toi», jour 47: les gens

Une photo envoyée par Miryam, lectrice, début juin
: «
C'était en Famenne, en 2010. On dit des vaches qu'elles regardent passer les trains. Et si c'était une manière de nous chercher, nous, les humains
?
»
Une photo envoyée par Miryam, lectrice, début juin : « C'était en Famenne, en 2010. On dit des vaches qu'elles regardent passer les trains. Et si c'était une manière de nous chercher, nous, les humains ? » - D.R.

Cette année, il s’est passé un truc incroyable.

On a découvert un nouveau virus : les gens. C’est hyper contagieux, tout le monde peut l’attraper. Ça se transmet surtout par les amis ou la famille : vous connaissez quelqu’un qui connaît quelqu’un qui connaît quelqu’un et hop, vous le connaissez aussi ! Aussi simple que ça.

Bonne nouvelle : il n’est pas mortel. Quoique. En avoir trop autour de soi n’est jamais bon pour la santé, ça étouffe. Heureusement, la crise du Covid a permis de faire un sérieux tri et toute une série de barrières (physiques, mentales, virtuelles) se sont érigées entre nous et ces petits globules malsains qui prolifèrent. Attention à ne pas sombrer dans l’extrême : s’immuniser totalement aux gens n’est pas recommandé. Mieux vaut un sevrage à petite dose qu’un isolement brutal.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct