Imbroglio autour des tests avant les départs en vacances

Certains pays imposent un résultat de test négatif comme condition d’entrée sur leur territoire. L’Inami a décidé que devant un tel cas, le test peut être facturé au voyageur à 46,81 euros selon Sciensano. © Photo News
Certains pays imposent un résultat de test négatif comme condition d’entrée sur leur territoire. L’Inami a décidé que devant un tel cas, le test peut être facturé au voyageur à 46,81 euros selon Sciensano. © Photo News

Depuis le début de la semaine, certains centres de tri font face à une nette hausse des demandes de dépistage. Au point qu’à Bruxelles, le ministre de la Santé Alain Maron (Ecolo) a annoncé vendredi une augmentation de 69 % des heures d’ouverture de ces centres. « Ces derniers jours, notamment en raison des départs et retours de vacances, les capacités de testing en Région Bruxelloise ont été mises sous tension », explique le ministre par communiqué. Il a donc cherché à « décharger les hôpitaux et les médecins généralistes de patients à faible risque, en particulier les touristes souhaitant partir à l’étranger ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct