Violences policières contre les Afro-Américains: «les agents fédéraux restent à Portland, déclare Trump»

Violences policières contre les Afro-Américains: «les agents fédéraux restent à Portland, déclare Trump»
Getty Images

Les agents fédéraux envoyés à Portland par Washington resteront dans cette ville du nord-ouest des Etats-Unis jusqu'à ce que la police locale la débarrasse « des anarchistes et des agitateurs », a déclaré vendredi le président américain Donald Trump.

Les autorités de l’Oregon et le gouvernement de Donald Trump s’étaient entendus mercredi sur un retrait progressif de ces policiers fédéraux à partir de jeudi, à condition que la police locale stabilise la situation autour du tribunal fédéral de la ville et d’autres bâtiments officiels visés par les manifestations.

L’accord prévoyait que la police locale assurerait le maintien de l’ordre à l’extérieur du tribunal fédéral, à charge pour quelques agents fédéraux dont c’est la mission habituelle de sécuriser les bâtiments eux-mêmes.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct