Coronavirus: la crainte des retours de vacances

Remplir le «
passenger locator form
» est obligatoire en rentrant d’un pays étranger pour tracer les éventuels contaminés. Pourtant, la police ne pourra pas contrôler tout le monde.
Remplir le « passenger locator form » est obligatoire en rentrant d’un pays étranger pour tracer les éventuels contaminés. Pourtant, la police ne pourra pas contrôler tout le monde. - Belga.

Faut-il craindre une explosion du nombre de contaminations au Covid-19 dans les prochains jours suite au retour de vacances des « juilletistes » ou la tant redoutée deuxième vague va-t-elle survenir à la fin des vacances, début septembre ? La réponse d’Yves Coppieters, épidémiologiste et professeur de santé publique à l’ULB, fuse : « Il faut redouter les deux, même si l’augmentation actuelle du nombre de cas n’est pas dramatique », dit-il. « On devrait en profiter pour mettre en œuvre une nouvelle stratégie de prévention et d’information. La reprise actuelle touche essentiellement les jeunes car plus de 85 % des cas positifs se retrouvent chez les moins de 60 ans. Ça n’a pas de répercussion sur les hospitalisations et les décès car les aînés se protègent très bien. Mais pour combien de temps encore ? »

1

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct