Soldes: un faux départ qui ravive les craintes de faillites massives dans les commerces

Les clients ne se bousculaient pas dans les magasins, samedi, en matinée. © Belga
Les clients ne se bousculaient pas dans les magasins, samedi, en matinée. © Belga

Dramatique », « catastrophique », les commentaires très pessimistes ont fusé tout au long du week-end pour qualifier une première journée de soldes particulièrement morose pour les commerçants. « Cette première journée se révèle particulièrement décevante », a lâché Daniel Cauwel, président du SDI, la fédération patronale interprofessionnelle interrogé par l’agence Belga. Comeos, la fédération du commerce et des services n’a pu que renchérir, évoquant des chiffres d’affaires coupés en deux par rapport à l’an dernier. Démarrant habituellement le 1er juillet, la date du début des soldes avait été décalée d’un mois, pour être fixée au 1er août.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct