Vincent Kompany bientôt remis à sa place de joueur à Anderlecht?

Un message hostile à Kompany a été peint sur le sol, à l’entrée de Neerpede. @Twitter
Un message hostile à Kompany a été peint sur le sol, à l’entrée de Neerpede. @Twitter

L’acte de vandalisme découvert dimanche matin devant le centre d’entraînement de Neerpede et exprimant un ras-le-bol par rapport au fameux « process » de Vincent Kompany est probablement l’acte d’un supporter (?) isolé. On en est en tout cas persuadé à Anderlecht, et même au sein des sympathisants mauves les plus désespérés face aux lacunes affichées par leur club favori depuis des mois. Et pas plus tard encore que samedi à Lille (défaite 2-0) face, il est vrai, à une forte opposition française.

Logiquement et unanimement condamné, ce geste de colère exprimé à même le sol n’en met pas moins en lumière les questions que se posent de plus en plus les fans bruxellois au sujet des multiples casquettes d’un Kompany manifestement plus aussi intouchable qu’il y a quelques mois. Même parmi ses plus fidèles partisans.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct