Au Venezuela, l’ex-chaviste Nicmer Evans détenu, la répression se durcit

Au Venezuela, l’ex-chaviste Nicmer Evans détenu, la répression se durcit
REUTERS.

Le président Nicolas Maduro a finalement ordonné dimanche une quarantaine stricte dans tout le Venezuela, au moment où le nombre des contaminations enregistrées vient de dépasser les 20.000. Mais la pandémie de Covid-19 ne freine pas la répression. Au contraire. Signe du durcissement du régime de Maduro face à ceux qui le critiquent, c’est au tour de Nicmer Evans, 45 ans, figure de la gauche vénézuélienne anti-maduriste, ex-chaviste assumé, d’avoir été arrêté le 13 juillet dernier. Depuis, le brillant politologue et journaliste, directeur du média en ligne Punto de Corte est en détention préventive dans les locaux de la Direction générale du contre-espionnage militaire (Dgcim) à Caracas. Il est accusé « d’incitation à la haine », comme l’indique le mandat d’arrêt qu’il a lui même filmé et publié sur les réseaux sociaux au moment où il s’est volontairement rendu aux autorités.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct