Coronavirus: l’Allemagne fait désormais figure de cancre

Coronavirus: l’Allemagne fait désormais figure de cancre
AFP.

Ce n’est pas la « fin de la pandémie » comme le criaient les 20.000 manifestants à Berlin. Au contraire, « c’est le retour du virus », ont prévenu les responsables politiques allemands et les virologues en dénonçant un comportant « irresponsables » et « inacceptables » des « anti-Covid ».

Les Allemands ont été choqués par ce long cortège au centre de Berlin, samedi dernier, rassemblant toutes sortes de « citoyens en colère » (Wutbürger). Théoriciens du complot, antisémites, opposants à la 5G, à la redevance audiovisuelle ou aux vaccins obligatoires, néonazis… le mouvement anti-Covid est difficilement cernable. Rien que le slogan (« Jour de la liberté ») est équivoque. Il fait référence à un film de la réalisatrice de Hitler, Leni Riefenstahl.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct