bpost portée par le boom de l’e-commerce

Pour s’adapter au développement de l’activité colis, l’entreprise a annoncé avoir acheté deux nouvelles machines.
Pour s’adapter au développement de l’activité colis, l’entreprise a annoncé avoir acheté deux nouvelles machines. - sylvain piraux

bpost a créé la surprise mardi soir en présentant des résultats financiers bien supérieurs aux attentes des marchés. L’entreprise publique a profité pleinement du boom de l’e-commerce engendré par les mesures de confinement et ce aussi bien en Europe qu’aux États-Unis. Son chiffre d’affaires a progressé de 12,5 % à 1,025 milliard d’euros grâce à une explosion de 78,4 % des volumes de colis en Belgique et aux Pays-Bas et à une hausse du chiffre d’affaires de sa filiale américaine Radial, spécialisée dans la logistique de l’e-commerce, de 53,5 %. Mais il y a un revers à la médaille. Le volume de lettres a quant à lui connu une chute de 17,7 % à cause notamment de l’effondrement du courrier commercial (publicités). Or l’activité « courrier » est bien plus rémunératrice que l’activité colis, soumise à plus forte concurrence.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct