Trafics d’armes: les sept péchés capitaux de la Belgique

© Belga
© Belga

Si des terroristes ont pu réaliser leurs attentats grâce à des armes héritées des guerres des Balkans, la responsabilité n’en incombe pas aux seuls pays de l’Est – pays d’origine de l’écrasante majorité des armes – mais aussi aux pays d’Europe de l’Ouest, incapables de se mobiliser à l’échelle nationale et européenne pour pister et éradiquer des armes de guerre circulant depuis un quart, voire un demi-siècle.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct