Explosions à Beyrouth: quel danger en Wallonie pour les entreprises utilisant des nitrates d’ammonium?

Photo d’illustration
Photo d’illustration - Photo News

A la suite de l’explosion qui a soufflé le port et la ville de Beyrouth mardi, la ministre wallonne de l’Environnement, Céline Tellier, annonce mercredi avoir mandaté l’administration pour mener un audit des entreprises Seveso wallonnes utilisant des nitrates d’ammonium.

D’après les autorités libanaises, quelque 2.750 tonnes de nitrate d’ammonium, stockées « sans mesures de précaution » dans le port de Beyrouth, sont à l’origine des deux déflagrations qui ont fait mardi plus de 100 morts et des milliers de blessés, dévastant une partie de la ville.

« Nous sommes toutes et tous choqués par la terrible tragédie humaine et environnementale qui vient de frapper la ville de Beyrouth et ses habitants », réagit Céline Tellier (Ecolo) dans un communiqué.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct