La crise du Covid a fait grossir les prix des aliments

Le prix des légumes frais, hors pommes de terre, ont connu une inflation de 8,5
% au deuxième trimestre.
Le prix des légumes frais, hors pommes de terre, ont connu une inflation de 8,5 % au deuxième trimestre. - Vincent Rocher.

Vous estimez avoir payé votre nourriture plus cher ces derniers mois ? Ce n’est pas qu’une impression ! Selon l’Observatoire des prix, dépendant du SPF Economie, les produits alimentaires ont subi une inflation de 3,2 % durant le deuxième trimestre, par rapport à la même période (d’avril à juin) de l’an dernier. Cette augmentation franche des prix par rapport à l’inflation de l’alimentation au premier trimestre (elle était alors de +2,1 %) est particulièrement sensible pour les denrées non-transformées (+6,1 %), les produits transformés s’étant moins fortement renchéris (+2,4 %). Ce sont donc les aliments frais qui vous ont coûté vraiment plus cher. Quelques exemples : au deuxième trimestre, le prix des fruits a progressé de 11,6 %, celui du porc de 5,6 % et celui des légumes de 5,2 %. On se consolera en apprenant que, grâce à la forte baisse des prix de l’énergie (-16,3 %), l’inflation totale a été nulle au deuxième trimestre…

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct