Beyrouth: comment le nitrate d’ammonium peut se transformer en dangereux explosif

Les dégâts ont été indescriptibles dans la capitale du Liban.
Les dégâts ont été indescriptibles dans la capitale du Liban. - AFP.

Des millions de tonnes chaque année : telle est la production, à l’échelle mondiale, du nitrate d’ammonium, ce composé chimique qui, hors événement catastrophique comme à Beyrouth, est essentiellement utilisé comme engrais dans l’agriculture. Y compris en Belgique où l’un des principaux producteurs, le groupe norvégien Yara, dispose d’une unité de fabrication, à Tertre dans le Hainaut, principalement dédiée au marché français.

1

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct