Coronavirus: il suffira (bientôt) d’un SMS pour se faire tester

Il n’y a pas actuellement deux centres de dépistage où le fonctionnement du testing est identique. © Belga / Eric Lalmand
Il n’y a pas actuellement deux centres de dépistage où le fonctionnement du testing est identique. © Belga / Eric Lalmand

Apparemment, il n’y a pas deux centres de dépistage où le fonctionnement du testing est identique. A Liège, un papa nous raconte qu’il a appelé le médecin de garde dimanche afin d’obtenir une prescription pour tester son fils. Lundi matin, le test était bouclé et l’après-midi même, il recevait le résultat par SMS. « Négatif ». A deux pas de là (Seraing), une généraliste interloquée explique qu’il a fallu 6 jours à sa patiente pour se faire tester, pour cause de centre de tri débordé. Elle était pourtant positive. Et à Bruxelles, un collègue rentré d’une zone « rouge » s’est fait refouler de trois sites avant de trouver quelqu’un qui accepte de lui enfoncer ce coton-tige géant dans le nez.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct