La nationalisation forcée et la fuite

Mukhtar Ablyasov, entouré d’avocats et de proches à sa sortie de la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis (France) en 2016.
Mukhtar Ablyasov, entouré d’avocats et de proches à sa sortie de la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis (France) en 2016. - AFP.

Bota Jardemalie a officié, jusqu’en 2009 et une nationalisation forcée, au sein du conseil de direction de la banque BTA. La banque d’affaires du milliardaire Mukhtar Ablyasov, ancien ministre tombé en disgrâce auprès de l’ex-président Nazarbaïev. Les deux prennent la fuite la même année, direction Londres. Rapidement, BTA affirme avoir découvert un « trou » de plusieurs milliards de dollars dans les livres de comptes de la banque d’affaires. Point de départ d’une kyrielle de plaintes et de procès contre le milliardaire. Attaques en justice doublées de méthodes de surveillance et d’intimidation illégales de la part du pays d’Asie centrale.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct