Notre enquête: les connexions obscures d’une réfugiée kazakhe

Notre enquête: les connexions obscures d’une réfugiée kazakhe

Enquête

Peu connaissaient Botagoz Jardemalie avant qu’une perquisition menée en octobre 2019 à son appartement bruxellois ne provoque un vif émoi. Cette perquisition, comme nous l’avions révélé, s’inscrivait dans le cadre d’une coopération judiciaire entre le Kazakhstan et la Belgique. Une coopération douteuse lorsqu’on connaît l’acharnement montré par le Kazakhstan pour persécuter une femme ayant obtenu l’asile politique en Belgique en 2013 (lire notre commentaire par ailleurs). La chambre des mises en accusation de Bruxelles a décidé, fin juin, de poser plusieurs questions préjudicielles à la Cour constitutionnelle concernant la perquisition.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct