Explosions à Beyrouth: seuls face à la crise, les Libanais enragent

Dans un mélange de douleur et de rage, les Beyrouthins ont commencé à enterrer les victimes de la catastrophe, jeudi dans la capitale.
Dans un mélange de douleur et de rage, les Beyrouthins ont commencé à enterrer les victimes de la catastrophe, jeudi dans la capitale. - Reuters

Reportage

A quelques centaines de mètres du port, Mar Mikhael était l’un des quartiers les plus animés de Beyrouth. Bars, restaurants, commerces… le souffle de l’explosion a tout balayé. Pas un seul bâtiment n’a été épargné.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct