Cyclisme: le mauvais coup de Dylan Groenewegen laissera des traces

Photo News
Photo News

Face aux images d’un coureur transformé en pantin désarticulé, propulsé à plus de 80 km/heure contre des barrières étonnamment fragiles avant de retomber sur le bitume incandescent, c’est l’incrédulité qui a d’abord prévalu. La violence du choc fut telle que chacun, amateur de cyclisme ou non, s’est senti un peu groggy. Puis cette hébétude a fait place à la colère, engendrée par l’irresponsabilité du geste commis par Dylan Groenewegen.

Elle n’est pas retombée, dans le chef de Patrick Lefevere surtout, mais quelques heures après le drame, alors que l’état de santé de Fabio Jakobsen est jugé stable par les médecins, les interrogations se multiplient. Il faut comprendre, pour évacuer une bonne partie de la charge émotionnelle. Il faut aussi établir les responsabilités, pour que la sécurité des sportifs soit renforcée, dans une discipline par nature dangereuse.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct