Isabelle Ferreras: «Les gens ne veulent pas d’un despotisme éclairé, mais peser sur les choix qui les concernent»

Rendez-vous au Jardin essentiel de Forest, un jardin participatif né de la rencontre entre une institution publique et les habitants du quartier.
Rendez-vous au Jardin essentiel de Forest, un jardin participatif né de la rencontre entre une institution publique et les habitants du quartier. - Pierre-Yves Thienpont.

Entretien

Isabelle Ferreras a donné rendez-vous à notre photographe au Jardin essentiel de Forest, un jardin participatif né de la rencontre entre une institution publique, l’IBGE, aujourd’hui Bruxelles Environnement, et les habitants du quartier. C’est moins le hasard de la géographie – son domicile est à deux pas – qu’un choix au fond très politique d’une sociologue engagée, enseignant à l’UCLouvain, dont le leitmotiv tient en un mot – démocratiser – mais s’applique à toutes les sphères de la société, également à l’entreprise. Une exigence que la crise du Covid a rendue encore plus urgente, insiste-t-elle.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct