Les bourgmestres face au coronavirus – A Anderlecht, les prémices d’une approche plus ciblée

Jérémie Drouart, bourgmestre faisant fonction le temps d’un été du Covid.
Jérémie Drouart, bourgmestre faisant fonction le temps d’un été du Covid. - Hatim Kaghat.

Il est 8h30 et dans son bureau, Fabrice Cumps n’est audible qu’à travers le haut-parleur d’un téléphone. Le bourgmestre socialiste d’Anderlecht est en vacances. C’est son premier échevin, Jérémie Drouart, qui endosse la casquette de « faisant fonction » depuis lundi. L’écologiste de 36 ans l’avait déjà portée l’hiver dernier, quand 2020 pouvait encore faire rêver les optimistes. Le voici désormais préposé aux affaires Covid de la troisième commune la plus peuplée de Bruxelles (119.700 habitants), particulièrement touchée durant la première vague. Une responsabilité qu’il partage à vrai dire avec Didier Noltincx, le chef cab’ du bourgmestre resté pour chaperonner la commune. Un duo de crise à l’heure des masques, des night-shops fermés à 22h et de la distanciation sociale. « Le service après-vente du CNS, c’est nous », plante Didier Noltincx.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct