Le Standard l’emporte mais a péché à la finition

Le Namurois s’est montré décisif.
Le Namurois s’est montré décisif. - Photo News

Est-ce pour un manque d’habitude d’entamer le championnat à domicile – ce n’était que la deuxième fois en six ans – que le Standard a mis du temps avant de faire la différence ? Peut-être. Cependant, la saison dernière, face au même adversaire, mais au Cercle cette fois, les hommes de Michel Preud’homme avaient dû patienter jusqu’aux deux dernières minutes pour trouver la faille par Emond, puis par Limbombe dans les arrêts de jeu.

Mais l’absence des supporters et la chaleur étouffante expliquent aussi pourquoi les ouailles de Philippe Montanier ont eu du mal à emballer la partie malgré une possession de 65 % en première mi-temps. Une manière d’économiser ses efforts et de faire courir l’adversaire avant de se créer quelques possibilités par Amallah, Laifis, Lestienne et Shamir, mais toutes annihilées par Steillon Warleson.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct