Les séjours linguistiques à l’étranger plombés par la crise sanitaire

Beaucoup d’étudiants avaient travaillé leur cours de langue afin de passer une année ou quelques mois dans un pays étranger.
Beaucoup d’étudiants avaient travaillé leur cours de langue afin de passer une année ou quelques mois dans un pays étranger. - Alain Dewez.

Août est généralement le mois de la grande transhumance, celle des étudiants ou adolescents qui quittent le cocon familial pour vivre un semestre ou une année à l’étranger. Mais le coronavirus est passé par là et de nombreux séjours linguistiques ont été annulés gâchant au passage le rêve de nombreux jeunes. Ainsi dès le mois de mai, le Rotary a annoncé renoncer à son programme d’échange d’étudiants pour l’année scolaire à venir. 300 Belges ont fait une croix sur leur voyage tout comme les étudiants étrangers qui devaient être hébergés dans des familles belges.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct