Même avec Montanier, le Standard aime jouer à se faire peur

Même avec Montanier, le Standard aime jouer à se faire peur
©Belga

Comme la saison dernière, à l’extérieur toutefois (0-2), le Standard a entamé son championnat en venant à bout du Cercle, Samuel Bastien, promu capitaine pour trois rencontres, délivrant son équipe avant l’heure de jeu. Mais cette fois, le succès a été acquis à domicile. « Je suis satisfait de la victoire mais aussi de l’état d’esprit. Mais sur le bulletin, on va noter peut mieux faire » résumait Philippe Montanier. À juste titre.

Durant toute la campagne de préparation, le technicien français s’est évertué à masquer ses plans en testant joueurs et systèmes à tour de bras. Jusqu’au dernier match amical contre Reims où, là aussi, il n’avait pas aligné son équipe type, Noë Dussenne, Denis Dragus et Aleksandar Boljevic ayant eu droit à une titularisation. Mais samedi, ils étaient tous trois absents du onze de base.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct