Plácido Domingo: «Je ne suis pas le Harvey Weinstein de la musique lyrique»

Plácido Domingo est mis en cause par trois chanteuses, une soprano et deux mezzo-sopranos.
Plácido Domingo est mis en cause par trois chanteuses, une soprano et deux mezzo-sopranos. - Photo News.

Entretien

Cette journée a tout d’une journée ordinaire, toute la famille est réunie dans le grand salon de la villa d’Acapulco. Durant notre entretien via Zoom, Marta se déplace avec désinvolture dans la pièce, tandis que son fils Álvaro est assis non loin de là, le visage à moitié caché par un masque chirurgical. Plácido Domingo, 79 ans, ténor – et plus récemment baryton et chef d’orchestre –, fondateur du concours de chant lyrique Operalia et membre phare des Trois Ténors (avec Luciano Pavarotti et José Carreras), est assis à un bureau stratégiquement positionné au centre de la pièce. Il n’a rien perdu du panache qui le caractérise, un gladiateur de la musique lyrique condamné à vivre une annus horribilis à l’aube de ses 80 ans, après une carrière exaltante.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct