Le tracing victime d’une certaine défiance

Le Belges rechignent à participer au tracing et à fournir leurs données personnelles.
Le Belges rechignent à participer au tracing et à fournir leurs données personnelles. - Belga.

Faut-il être équipé d’un ordinateur ou d’un smartphone et les manier à merveille pour pouvoir se conformer aux obligations en matière de tracing contre l’épidémie de Covid-19 ? Et ne risque-t-on pas de laisser sur le bas-côté une partie de la population victime de la fracture numérique, parce que dépourvue de connaissances et de matériel informatiques ? C’est que, dans les 48 heures avant leur retour au pays, les vacanciers belges parti à l’étranger sont priés de remplir un formulaire en ligne reprenant leurs informations de voyage. Et s’ils reviennent d’une zone rouge, c’est par téléphone mobile qu’ils reçoivent un code pour aller se faire dépister dans un centre ad hoc…

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct