Présidentielle en Biélorussie: Loukachenko donné gagnant mais l’opposition déjà dans la rue

Alexandre Loukachenko devra faire face à une vague inédite de protestations.
Alexandre Loukachenko devra faire face à une vague inédite de protestations. - AFP.

Dès la fermeture des bureaux de vote, la guerre des nerfs a commencé dimanche en Biélorussie au soir d’une présidentielle particulièrement tendue. Un premier sondage officiel a donné gagnant à près de 80 % Alexandre Loukachenko, au pouvoir depuis déjà vingt-six ans mais bousculé par une inédite vague de contestation. L’opposition a au contraire annoncé la victoire de sa candidate Svetlana Tikhanovskaïa dans de nombreux bureaux de vote, à Minsk comme en régions, et exigeait un second tour.

« Une vraie guerre de l’information… », prévient un journaliste indépendant à Minsk, appelant à la prudence sur les chiffres venus des deux côtés. L’incertitude est d’autant plus grande que les observateurs de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) n’étaient pas présents, une première depuis 2001. Il y avait en fait très peu d’observateurs dans les bureaux de vote, les autorités le justifiant par les exigences de sécurité sanitaire en pleine épidémie de coronavirus.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct