Escapades à la Côte: la fin d’un tourisme populaire?

Le touriste d’un jour, celui qui emmène son casse-croûte, est souvent aussi le plus fragile économiquement.
Le touriste d’un jour, celui qui emmène son casse-croûte, est souvent aussi le plus fragile économiquement. - Belga.

Les incidents survenus samedi à Blankenberge ont continué à faire parler d’eux lundi. Sans grande surprise, la commune de Knokke a d’abord indiqué que son territoire restait fermé aux touristes d’un jour jusqu’au terme de la vague de chaleur. En revanche, après avoir cherché dimanche à décourager de différentes façons les estivants venus passer quelques heures sur leurs plages, les communes de Blankenberge, Ostende ou encore Bredene ou De Haan ont levé les restrictions. Elles gardent toutefois en point de mire le prochain week-end et envisagent d’ici là de nouveaux aménagements pour éviter, en période de pandémie de surcroît, les débordements de la gare d’Ostende d’il y a dix jours et les incidents de la plage de Blankenberge de ce samedi.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct