La tech’ a licencié près de 77.000 personnes dans le monde

Sa plateforme de livraison à domicile a permis à Uber de sauver les meubles mais pas les emplois
: 6700 sont passés à la trappe. © Photo News / Gregory Van Gansen.
Sa plateforme de livraison à domicile a permis à Uber de sauver les meubles mais pas les emplois : 6700 sont passés à la trappe. © Photo News / Gregory Van Gansen.

La nouvelle avait fait le tour de la planète : le 3 avril dernier, Bird, entreprise californienne, l’une des reines de la trottinette électrique en « libre-service », licenciait au terme d’une réunion Zoom de quelques minutes 400 personnes, déconnectant instantanément le matériel informatique embarqué à la maison de près de 40 % de son staff confiné. La même société avait pourtant battu un record en 2017, accédant au prestigieux statut de licorne (une valorisation supérieure à un milliard de dollars)… en moins d’un an ! C’est que le télétravail forcé, la distanciation sociale toujours d’actualité et le shopping en ligne jugé plus « sûr » durant le lockdown n’ont pas « porté » toutes les entreprises numériques de la même manière. Presque éclipsées par les résultats historiquement bons des Amazon, Facebook et Apple, un paquet de plateformes continue à ramer et à s’alléger près de 6 mois après le début de l’épidémie de Covid-19.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct