Blankenberge réplique à Pieter De Crem: «L’origine de l’incident, ce sont les fauteurs de troubles»

Blankenberge réplique à Pieter De Crem: «L’origine de l’incident, ce sont les fauteurs de troubles»
Belga

Les autorités locales de Blankenberge ont fait savoir mardi ne pas être d’accord avec les déclarations du ministre de l’Intérieur Pieter De Crem (CD&V) le matin-même en commission, au sujet de la bagarre de samedi après-midi dans cette commune côtière. Blankenberge maintient que son plan de gestion de la plage, imaginé dans le cadre de la pandémie de Covid, fonctionne bien, mais que les trains de la SNCB ont amené trop de touristes.

La cellule de crise locale de Blankenberge se réunissait mardi pour discuter de l’incident. « Nous avons tout discuté et évalué », indique Nico Germonprez, coordinateur des plans d’urgence pour la ville.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct