Ligue des champions: l’Atalanta Bergame a les armes pour faire trembler le PSG

Photo News
Photo News

Le 19 février 2020 a été une date historique pour l’Atalanta. Pas seulement pour son tout premier 8e de finale en Ligue des champions, mais aussi pour l’ampleur de sa victoire (4-1) face à Valence. Ce soir-là, à San Siro, la formation lombarde avait exposé à l’Europe entière son style de jeu habituel. Oui, habituel, car Gian Piero Gasperini n’avait rien changé. Aucune crainte révérencielle à se déverser vers l’avant via des flancs surpeuplés – deux des trois défenseurs centraux, les deux défenseurs/milieux latéraux, les deux milieux offensifs – pour vider l’axe et mieux y surgir ensuite. Avec, en outre, une reconquête très haute et rapide du ballon et un marquage homme contre homme sur tout le terrain : les Espagnols ne s’en étaient jamais vraiment sortis. Pour encore mieux illustrer ce tempérament offensif, l’entraîneur italien avait remplacé un défenseur central (Caldara) par un centre-avant (Zapata) à un quart d’heure de la fin, sur la marque déjà acquise de 4-1.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct