Le championnat belge peut-il vendre ses joyaux pour 40 ou 50 millions d’euros?

Photo News
Photo News

En janvier 2018, quand il débarque à Gand contre une croûte de pain, personne ne peut s’imaginer qu’un peu plus de deux ans et demi plus tard, Jonathan David deviendra le transfert sortant le plus cher de l’histoire du football belge. Avec les 32 millions déboursés par Lille (plus +/-3 de bonus divers), il précède désormais des garçons comme Tielemans (d’Anderlecht à Monaco, 25 M), Wesley (de Bruges à Aston Villa, 25M), Berge (de Genk à Sheffield United, 21,5 M) ou Fellaini (du Standard à Everton, 21,8 M), qui a longtemps détenu un record appelé à être encore bousculé ces prochains mois ou ces prochaines années. Mais jusqu’à quel point ? Arrivera-t-on un jour à des montants de transferts « tournant aux alentours des 50 millions d’euros » comme l’a récemment prédit – ou appelé de tous ses vœux – Michel Louwagie, le manager gantois ? Difficile à dire, mais plus impossible.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct