Loukachenko «réélu» en Biélorussie: le casse-tête de la riposte de l’UE

Fleurs et «
V
» de la victoire
: hommage, mardi, au manifestant abattu la veille, à Minsk.
Fleurs et « V » de la victoire : hommage, mardi, au manifestant abattu la veille, à Minsk. - EPA

La violence envers les manifestants, un nouveau vote manifestement biaisé et truqué, 5.000 arrestations de manifestants dimanche et lundi depuis la « réélection » de Loukachenko pour un nouveau quinquennat : au lendemain du scrutin, l’Union européenne cherche la riposte. Dilemme : l’ostracisation du régime biélorusse risque de pousser Minsk davantage dans les bras du Kremlin.

Au Parlement européen, les libéraux de Renew et conservateurs du PPE ont tôt fait de réclamer des sanctions contre les dirigeants locaux, président compris, et les responsables des forces l’ordre, tout en réclamant de nouveaux programmes de soutien à la société civile. Berlin y songe aussi.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct